Site responsif depuis 2012

de milliers d'utilisateurs satisfaits




de milliers d'utilisateurs satisfaits

 
www.sexualite-masculine.com

La courbure du pénis

La courbure du pénis est un problème qui peut être même grave, cette page en décrit les causes et les divers remèdes possibles, entre lesquels, les exercices anticourbure.

Quel type de courbure ? Comment peut-on la corriger ?

Quand on parle de courbure du pénis il faut faire attention à son type. En effet, il peut s'agir d'un défaut congénital, ou encore du résultat de trauma physique. Dans le premier cas, il s'agit d'une imperfection propre à la conformation même du pénis. Quand c'est ainsi, son entité est généralement moindre et elle se manifeste presque toujours vers le haut ou vers le bas. Dans le deuxième cas, il s'agit d'une courbure acquise par suite d'un accident quelconque. Finalement, elle peut commencer comme une pathologie et s'aggraver dans le temps.

Quand elle est négligée ou très prononcée (supérieure à un angle de 30 degrés), la courbure du pénis acquiert le nom de maladie de Peyronie, syndrome de Peyronie ou simplement peyronite.

La courbure du pénis est généralement causée par une fibrose, c'est-à-dire un durcissement du tissu caverneux du pénis. Dans les cas les plus graves, cette fibrose peut se calcifier.

Qu'est-ce que c'est le syndrome de Péyronie?

À différence des courbures congénitales, certaines recherches ont illustré que la maladie de Peyronie est probablement causée par un trauma provoquant entrée ou déformation du tissu à l'intérieur des corps caverneux. Dans certains cas, la maladie se développe lentement et se manifeste sans des causes apparentes. On a proposé l'hypothèse qu'elle peut également être une conséquence de l'âge ou d'un affaiblissement du système immunologique.

Quand le trouble est traité à temps (par exemple un an après sa manifestation), la fibrose qui le caractérise ne dépasse pas son état inflammatoire initial. Toutefois, si la maladie est négligée, la plaque peut se durcir et par conséquent s'aggraver.

Une conséquence naturelle du syndrome de Péyronie est une perte rapide ou progressive de l'élasticité de la zone affectée, où la normale circulation du sang se trouve entravée. Par conséquent, il peut se manifester des courbures de plusieurs genres et intensités, provoquant parfois de la douleur dans les rapports sexuels ou des problèmes d'érection.

Le syndrome de Péyronie a été découvert en 1743 par le médecin français François de la Peyronie, qui donna le nom à cette condition. Au début, le syndrome a été classifié comme un type de dysfonction érectile. Cette dernière est, en fait, l'une des conséquences possibles de la maladie de Péyronie.

Même s'il n'existe pas de remèdes directs et prouvés contre ce trouble, il est bien de le traiter aussitôt que possible, afin d'éviter des complications futures.

Outre à ne pas être congénitale (mais provoquée par des traumatismes ou d'autres facteurs), le syndrome de Péyronie se distingue par rapport à une simple courbure par le fait de rendre les pénétrations (ou même l'érection) douloureuses, d'être plus prononcée qu'une courbure ordinaire ou par une combinaison de ces facteurs. A différence d'une courbure simple, la maladie de Péyronie est une pathologie à tous les effets et elle peut très bien provoquer des problèmes d'érection à long terme.

La médecine officielle ne dispose pas d'une solution définitive à ce problème. Il n'existe pas officiellement un médicament capable de neutraliser la fibrose responsable du trouble, mais seulement des remèdes palliatifs. Dans certains cas elle est traitée avec interféron, dans d'autres cas par chirurgie ou par radiothérapie, mais il s'agit de méthodes invasives qu'il faudrait éviter, car, la chirurgie, par exemple, n'est pas une opération risquée, mais elle provoque, dans beaucoup de cas, un raccourcissement du pénis.

Beaucoup de sources soutiennent que la propolis soit un remède valide pour corriger la courbure du pénis et combattre la maladie de Péyronie. Ma ce remède n'a pas été démontré scientifiquement, car il s'agit d'un remède naturel, confirmé juste par l'usage, à l'égal de n'importe quel autre supplément.

Impact de la courbure du pénis dans la sexualité

La courbure du pénis n'a pas seulement des implications esthétiques. Elle peut réduire la taille du pénis dans son apparence (en faisant de sorte que le pénis semble plus petit, car il est courbé), elle peut être incommode, voire douloureuse, elle peut affecter la qualité des érections, comme nous avons dit et elle peut avoir des implications psychologiques négatives (en faisant de sorte que nous ne nous sentons pas bien dans notre peau). Il est rare qu'une courbure puisse donner des avantages aux niveaux des sensations qu'on peut donner à une femme, ceci peut peut-être se produire avec certaines femmes, mais en général c'est un problème et même s'il peut nous aider dans certains cas, c'est toujours un problème qu'il vaudrait mieux de résoudre.

Corriger la courbure du pénis avec des exercices naturels

Sexualité-Masculine propose divers exercices pour corriger la courbure du pénis et parfois améliorer un syndrome de Péyronie, si toutefois celle-ci ne dépasse pas les 30 degrés. Les exercices pour le pénis sont déjà en mesure d'améliorer la situation, mais à part ceci, nous avons également des exercices spécifiques pour la courbure. De plus nous présentons aussi divers remèdes naturels pouvant contribuer au remède de façon remarquable. En général, notre taux de succès dépasse les 60%. Et, naturellement, dans un programme naturel de sexualité masculine, ce sujet ne pouvait pas manquer, bien plus, il est un élément important du programme.