Le point L masculin, comment le découvrir et le stimuler pour connaître de nouvelles façons d'atteindre l'orgasme et exploiter de nouvelles ressources de la sexualité.
Site responsif depuis 2012

de milliers d'utilisateurs satisfaits




de milliers d'utilisateurs satisfaits

 
www.sexualite-masculine.com

Le point L masculin

Découvrir et stimuler le point L

Contrairement au point G féminin, le point L masculin est un «nom commercial», en ce sens qu'il ne représente pas une zone définie. C'est juste un autre nom qu'on donne au muscle pubo-coccygien à la hauteur de la zone périnéale, c'est-à-dire entre les testicules et l'anus, une zone particulièrement érogène qui peut être stimulée aussi bien du dehors qu'à travers des manipulations ou stimulations particulières du pénis que nous verrons sous peu.

Tel point L peut être stimulé oralement, manuellement ou à travers la pénétration. Dans cette page, nous allons analyser les divers moyens pour le stimuler. La stimulation manuelle ou orale du point L sont les plus faciles, alors qu'y arriver pendant le coït demande une certaine préparation aux deux sexes. Il est possible d'atteindre l'orgasme par la stimulation du point L et ceci est nommé justement orgasme du point L. Mais énumérons les divers types de stimulation du point L, étape par étape.

Stimulation manuelle du point L

C'est de loin la technique la plus facile. Il suffit de se masturber ou de se laisser masturber avec l'ajout de légères pressions sur la zone du point L, à savoir la zone se trouvant entre les testicules et l'anus. Nous l'avons bien dit, ces pressions doivent être légères, car si elles étaient trop fortes, au lieu de donner du plaisir on pourrait produire l'effet contraire, c'est-à-dire un «effet anesthésique», de plus si la femme a des ongles longs, ces pressions peuvent être douloureuses. De toute façon, cette stimulation manuelle est beaucoup plus effective si c'est une autre personne à la faire. On peut l'effectuer aussi par nous-mêmes, mais ce n'est pas la même chose.

Il est cependant difficile arriver à l'orgasme par la seule stimulation du point L, cette stimulation doit être généralement combinée avec la stimulation usuelle du pénis, le résultat est surprenant et l'orgasme et sûrement différent par rapport à celui qu'on preuve par la seule masturbation du pénis. Une autre variante est l'introduction de part de la femme d'un doigt dans l'anus de l'homme, afin de stimuler en même temps la prostate, le pénis et le point L. Mais non pas tous les hommes admettent ce genre de stimulation et beaucoup se sentirons complexés et peu masculin devant une telle perspective. Si cette pratique plaît à la femme, il incombera à elle de le proposer et devra être elle à insister si l'homme se trouvait réticent. De cette façon, on ôte totalement à l'homme la responsabilité de la chose et il se peut que l'homme «n'étant pas responsable» se laisse convaincre plus facilement.

Stimulation orale du point L

Pendant le sexe oral, on stimule le point L en suçant le pénis sur la pointe du gland, exactement sur l'ouverture de l'urètre, comme si c'était une paille. Il n'est pas toujours facile d'atteindre l'orgasme par la seule stimulation orale du point L, mais c'est du moins une excellente méthode pour exciter l'homme et pour alterner les stimulations. En suçant le pénis de cette façon on créera un effet d'aspiration. Pour obtenir cet effet, il faut sucer rythmiquement et en succession rapide. De plus, rien n'empêche de combiner la stimulation orale du point L avec la manuelle!

Bien que cette stimulation résulte extrêmement excitante pour l'homme, dans ce cas aussi il faudra éviter de sucer trop fort, car cela peut désensibiliser et causer des irritations. Il faut faire attention également à sucer seulement et à ne jamais souffler à l'intérieur de l'urètre, car cela résulte extrêmement désagréable, ainsi que dangereux! La même chose vaut pour l'homme qui ne devrait jamais souffler dans le vagin pendant le sexe oral. Si l'homme atteint l'orgasme, la stimulation devrait continuer aussi bien avant qu'après l'éjaculation, car, comme nous verrons, l'orgasme du point L est plus long et ne coïncide nécessairement pas avec l'éjaculation. Ceci confirme une fois de plus que l'orgasme et l'éjaculation, ce sont des événements simultanés, mais bien distincts.

Pendant l'orgasme il faudrait également stimuler avec la langue le frein et le point sensible au-dessous du gland. L'orgasme du point L est très long et interrompre sa jouissance serait frustrant, outre à être dommage.

Stimulation du point L pendant la pénétration

Pour stimuler le point L pendant le coït, l'homme doit être préparé et il doit avoir un muscle pubo-coccygien particulièrement développé (notre programme contient des exercices pour atteindre ce but). La femme aussi doit avoir un bon contrôle des muscles vaginaux, de façon à créer dans le vagin un effet d'aspiration qui est ce qu'il faut pour stimuler le point L pendant la pénétration. Cet effet, combiné avec la préparation masculine permettent une stimulation fantastique du point L. Malheureusement peu de femmes savent utiliser leurs muscles vaginaux. Notre programme contient des techniques permettant de remédier à cet inconvénient.

L'orgasme du point L

Et maintenant venons à décrire l'orgasme du point L proprement dit, peu importe de quelle façon il est atteint, nous le décrirons en soi.

Dans un rapport sexuel conventionnel, le plaisir croit peu à peu jusqu'à atteindre un sommet qu'on appelle point sans retour, où l'éjaculation est inévitable. L'orgasme commun masculin se manifeste avec plusieurs décharges de plaisir spasmodique qui sont généralement quatre ou cinq et ne durent que peu de secondes. L'orgasme du point L, par contre, est différent. Il commence avant l'éjaculation et finit beaucoup après. Leslie Lionelli le définit lent, progressif, sans secousses et sans contractions, il flue comme un souffle et il se propage. Pour utiliser les mêmes mots de l'auteur «les décharges de plaisir sont plus fortes, moins aiguës, plus rondes, plus chaudes, plus profondes. Et surtout plus longues».

Certes, l'orgasme du point L ne se manifeste pas de la même façon chez tout le monde. Il peut varier, alors que certains hommes peuvent simplement ne pas être capables de l'atteindre sans une préparation adéquate, surtout si on parle de stimulation du point L pendant le coït, mais les autres deux méthodes aussi peuvent présenter des difficultés analogues. Il vaut en tout cas la peine de se préparer et l'expérimenter. Notre programme représente le meilleur chemin pour y arriver.